Campement villageois de Koutagou

Point-Afrique Voyages toujours dans son esprit de partenaire au tourisme de développement a encore innové. Tenez, en 2007 il a initié un séjour soutenant un projet de développement à caractère social en partenariat avec une population rurale cible dans le nord du Bénin.

Koutagou qui originellement était appelé Koussagou (étymologiquement en langue somba signifie « là où il y a le bonheur » est un petit village situé dans le département de l’Atakora. Ce village est connu pour ses châteaux forts en miniature communément appelés tata somba, une construction architecturale traditionnelle séculaire qui force l’admiration et le savoir faire du peuple Somba. Mais au-delà, de ces châteaux forts, le petit village de Koutagou présente une plaine vallonnée propice à des randonnées qui permet aux touristes non seulement d’échanger avec la population locale mais aussi d’admirer les chaines de l’Atakora qui au loin vous défient…

Au regard de tout ce qui précède, il est tout à fait raisonnable d’affirmer sans se tromper que Koutagou présente des atouts touristiques non négligeables. En effet Point-Afrique Voyages dans sa recherche de sites touristiques idéals pour des randonnées, trekkings, et autres séjours, a repéré ce village et a commencé par y amener des clients. Mais au fil du temps, force a été de faire un constat amer : les touristes viennent se promènent, découvrent le village, prennent des photos et ensuite mettent le cap sur Natitingou ou Boukoumbé pour aller dormir dans des hôtels. Du coup, les villageois ne bénéficient d’aucune retombée directes des passages des touristes dans la région. Pour palier à cette injustice et toujours fidèle à sa philosophie de partage équitable des ressources touristiques, Point Afrique Voyage a initié la construction d’un tata qui servira de campement aux touristes qui pourront désormais être hébergés et aussi pourront se restaurer dans ce village au lieu d’aller ailleurs.

Aujourd’hui, la population de Koutagou peut se frotter les mains car elle dispose de son campement villageois qui a déjà commencé par accueillir ses premiers touristes depuis l’été 2008. Désormais tous les touristes de Point-Afrique Voyages qui passent dans la zone y séjournent et ceci moyennant un tarif forfaitaire. Mieux encore, la visite guidée du village, les randonnées dans les plaines vallonnées et la restauration sont exécutées par les natifs du village. Bref, la main-d’œuvre utilisée par Point-Afrique ne vient pas d’ailleurs mais ce sont les autochtones qui bénéficient des retombées des prestations dont Point-Afrique a besoin pour que le séjour de ses clients se fasse dans de bonnes conditions.

Mais avant la construction de ce campement villageois, sur insistance de Point-Afrique Voyages, un comité de gestion a été mis sur pied. Après l’élection du bureau de gestion, le Président élu a souligné qu’il y avait en vu la construction d’un centre de santé pour le village et que la municipalité leur avait imposé une quotte part. Conscient des difficultés auxquelles ces villageois étaient confrontés, Point Afrique Voyages a décidé à ce que, les fonds prélevés aux passages de ses clients et domiciliés à la Caisse Nationale d’Epargne soient alors utilisés pour palier à ce problème financier. Aujourd’hui, ce centre de santé est en cours de construction. Pour nous à Point Afrique, c’est une satisfaction morale qui nous anime et notre souhait c’est de voir qu’avec ses fonds versés, d’autres infrastructures voient le jour dans cette localité.

Nous tenons à remercier particulièrement le Professeur Geoffroy DELAFORCADE et son groupe de quatorze étudiants Américains qui ont été les tous premiers à participer à la construction de ce chef-d’œuvre. Nous n’oublions pas non plus, tous les autres touristes qui ont contribué à l’érection de ce tata. Ce serait une erreur de notre part de ne pas mentionner la participation active de la population locale qui a aussi apporté sa touche à l’édifice. Bref à tous ceux qui de près ou de loin ont contribué d’une manière ou d’une autre à cette réalisation, nous disons « tomù tomù ». /.

*tomù tomù : Merci en langue somba.Point-Afrique Voyages always in its vision of partner to development of tourism has once again innovated. In 2007, it initiated a stay supporting a project of social development in partnership with a target local population in northern Benin.

Koutagou which was originally called Koussagou (etymologically in the local language means « where there is happiness ») is a small village in Atakora department. This village is famous for its castles in miniature commonly called Tata Somba; architectural secular traditional commands one’s admiration and highlights the Somba people know-how. But in addition to these castles, the small village of Koutagou is endowed with a hilly plain favorable to hiking, which allows tourists to exchange not only with the local population but also to admire in the distant Atakora Mountain which that challenge you…

In the light of all that has been said so far, it is quite reasonable to state with confidence that Koutagou abounds in significant tourist assets. Indeed Point-Afrique Voyages in search of ideal beauty spots for hiking, trekking, and other stays has located this village and began to bring its tourists there. But as the tours went by, we came to a bitter conclusion: the tourists come; they work around, discover the village, take pictures and then go back Natitingou or Boukoumbé to sleep in hotels. Consequently, the villagers don’t benefit from the repercussions of the coming and going of tourists in the village. To remedy this injustice, and always remaining true to its philosophy of equitable sharing of tourism resources, Point-Afrique Travel has initiated the construction of a traditional building called tata somba which will be used as a camp for tourists who can now be accommodated and can also eat in the village instead of going somewhere else.

Today, the population of Koutagou can rub their hands as they have their camp that has already begun accommodating its first tourists in the summer of 2008. Now all tourists of Point-Afrique Travel who pass through the area stay there for an all-in price. Better still, the guided tour of the village, hiking in the undulating plains and the catering are performed by skilled local young men. In short, the manpower used by Point-Afrique does not come from somewhere else but they are natives of the village and they receive benefits of the services that Point-Afrique Travel needs to make the stay of its clients in good conditions.

But before the construction of this villager’s camp, insistently, Point-Afrique Travel decided that a managing board has been established. After the election of this board, the President-elect emphasized that they had in project the construction of a health center for the village and the municipality had imposed them a quota. Well aware of the financial difficulties that the villagers were facing, Point Afrique Travels has decided that the taxes deducted from its clients’ coming and going in the camp from residing in a local saving bank were then used to solve this financial problem. Today, this health center is under construction. For us, members of Point-Afrique, we are prompted by feelings of a moral satisfaction and our burning desire is to see that in future other infrastructure emerge in that area.

Special thanks to Professor Geoffroy DELAFORCADE and his group of fourteen American students who were the very first to take part in the construction of this masterpiece. We will not forget all the other tourists who have contributed to the erection of the tata somba building.

It would be a mistake if we do not mention the active participation of local people who also brought a particular contribution to the building. In short, all those somehow have helped in one way or another to this achievement; we say ‘tomu tomu’. /.

*tomu tomu: to say “Thank you” in somba language language.

Posté le